Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Technique,’ Category

Première étape : Je crée par le dessin, tous mes motifs (raisins blancs et noirs,papillons, fauvette à tête noire) qui vont constituer mon décor. Ensuite, je recouvre tous ces éléments de vernis de réserve pour obtenir des réserves lorsque je vais travailler les ciels. Je fais donc maintenant mes putoisages (travail à l’éponge) des ciels sur chaque face autour de mes décors : couleur bleu lavande autour de la grappe de raisin blanc et des papillons; dégradé de rose de chine, rose et chair, autour du raisin noir et de la fauvette. Il faut gratter les couleurs à la pointe de buis pour obtenir les nuages et les découpes des ciels sur les côtés et en dessous. seau blog 1 seau blog 2seau blog 3

* La première cuisson se fait à 840°
deuxième étape : Peindre la grappe noire (bleu nuit/pourpre foncé/mauve clair) et la grappe blanche (vert tilleul/brun jaune/jaune d’ivoire) ainsi que les tiges et les vrilles (vert tilleul/vert extra foncé). peindre aussi les papillons (jaune Albert/gris foncé/blanc) et la fauvette à tête noire (gris foncé/gris clair/havane/chair/vert brun).
seau blog 4
* la deuxième cuisson se fait à 820°
troisième étape : poser du vernis de réserve autour des feuilles pour les traiter en putoisage : feuilles de raisin blanc (dégradé vert tilleul/vert extra foncé/vert noir), feuilles de raisin noir (dégradé de vert extra foncé/pourpre foncé/vert noir). Gratter les nervures à la pointe de buis. Retravailler les nuances de couleur sur les grains blancs (brun vert),les grains noirs, les papillons et la fauvette à tête noire. Poser des liserets à la plume autour de tous les éléments à certains endroits seulement pour ne pas figer le dessin. seau blog 5 seau blog 6 seau blog 7 * la troisième cuisson se fait à 800°
Quatrième étape : Reprise en transparence des nuances des couleurs sur les grains de raisins blancs et noirs et sertir à la plume certains grains (brun vert).

Poser l’or mat au tampon de mousse sur les feuilles restées blanches, sur le petit papillon ainsi que sur l’aplat du dessus du seau.
seau blog 8
 seau blog 9

* La quatrième cuisson se fait à 780°

L’or mat a été gratte-bossé (sorte de tampon en fibre de verre) pour lui donner cet aspect patiné et ancien si reconnaissable.

seau blog 10* la création et la réalisation de ce seau à champagne m’a demadé plus de 100 heures de travail

Publicités

Read Full Post »

Mon four de cuisson

J’utilise un four de la marque Sésame prévu pour la cuisson de la terre, des émaux et des porcelaines. Mes cuissons, de façon générale, se situent entre 860° C et 760°C.

Mon four inspecté par un de mes chats

Une de mes chattes sur le four de cuisson

Read Full Post »

Ingrédients : des poudres, des médiums, des métaux, de la patience
Ustensiles
: pleins
Cuissons
: plusieurs
Difficulté
: ×××××××××

  1. Prenez une belle assiette, ou plat, ou bol… enfin ce que vous souhaitez décorer, ou ce qui vous tombe sous la main : du moment que c’est de la porcelaine !
  2. Dessinez à main levée votre motif, ou réalisez votre modèle sur un calque que vous reproduirez ensuite sur votre support. Pour ceux qui débute : attention, ne prenez pas trop compliqué.
  3. Prenez vos poudres… de perlimpinpin (je vous laisse libre-choix de vos couleurs), et vos médiums (à peinture ou à sertir selon l’effet voulu). Faites vos mélanges.
  4. Cuire en plusieurs fois, au fur et à mesure que vous ajoutez vos teintes, et à la température requise (selon les couleurs, vous modifierez le thermostat : le maximum pour les bleus, pas fort du tout pour les rouges et oranges, et à très faible température pour les métaux or et argent).

Variante de la recette : vous pouvez faire éclater votre porcelaine. Pas en la jetant à terre bien sûre, mais en utilisant de la « poudre à creuser » que vous déposerez sur votre support où vous souhaitez réaliser cet effet. Et après cuisson vous gratterez avec un petit cutter.

Voilà, je vous souhaite maintenant de vous régaler avec et dans votre porcelaine.

Read Full Post »